Ce 31.12.2020

Certains jours, on se demande pourquoi tenir un journal : si peu de choses à dire et si banales de surcroît. Une année s’achève (encore une, mais quand donc cette mauvaise farce s’arrêtera -t’elle ?) et la seule chose qui me vient à l’esprit en cette période de suspens pandémique, c’est une réflexion de Luis Buñuel (« La fièvre monte à El Pao » ) que je cite de mémoire : au nom du serment d’Hippocrate, qui place par-dessus tout le respect de la vie humaine, les médecins ont créé la forme la plus raffinée des tortures modernes : la survie. Nous vivons une étrange période où les foules se précipitent pour les applaudir. Nous sommes passés d’une démocratie libérale à une biocratie totalitaire. Je suis toujours surpris que les gens y voient un immense progrès et réclament un tour de vis supplémentaire. Deux jeunes filles m’expliquaient hier qu’elles se sentaient enfin protégées. Elles avaient vu comme moi un reportage à la télévision sur la Corée du Nord et n’étaient pas loin de penser que c’était un régime idéal. J’ai préféré ne pas entrer en matière, moi le vieux mâle blanc à l’agonie. J’ai songé : « Vivre ? À quoi bon ? Pour pleurer ta jeunesse dans un monde qui n’est plus le tien ? »

2 réflexions sur “Ce 31.12.2020

  1. « La plus raffinée des tortures modernes: la survie » sans le consentement des victimes, encouragée par la famille (sauf en cas d’héritage vraiment trop avantageux) sous le regard de la communauté des biens portants prête à sévir et les applaudissements de la foule ainsi que le regard attendri des jeunes filles en fleur qui nous prouvent de cette façon combien elles aiment les vieux. Un tel élan d’amour universel explique pourquoi les agonies parfois se prolongent indéfiniment pour ne pas faire de peines aux jeunes filles, encore elles.

    J'aime

  2. L’homme est égoïste, la preuve : je vous souhaite longue vie pour pouvoir continuer à nous faire découvrir d’illustres scribouillards tombés dans l’oubli et à suppurer moult autres considérations mal pensantes.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s