SEXE, FÉMINISME ET PHILOSOPHIE

Louise-Brooks-and-Richard-Arlen-in-Beggars-of-Life-1928-1200x905

 

 

Quand le sexe devient mou, la morale devient rigide.

X

En s’extirpant avec peine de son fauteuil, cet ami me confia : « Me voici arrivé à l’âge où les raideurs se déplacent ».

X

Beaucoup d’hommes le pensent, mais rares sont ceux qui l’avouent à la femme de leur vie : « Aime-moi éternellement, mais ne sois pas triste si je te trompe trois fois par jour. »

X

Un dessin humoristique composé de deux vignettes juxtaposées montre un homme et une femme devant un grand miroir en pied. Tous deux sont d’apparence physique très banale. Dans un phylactère, le caricaturiste a représenté la manière dont ils se voient : la femme grosse, vieille et moche. L’homme comme un intermédiaire entre James Stewart et George Clooney. C’est une image assez réaliste, tragiquement réaliste, de la vision étonnamment irréaliste que les hommes et les femmes se font souvent, respectivement, d’elles-mêmes et d’eux-mêmes. Le shopping a encore de beaux jours devant lui. On comprend que ce soit l’activité préférée des femmes, après les soins accordés à leur corps et bien avant le sexe.

X

Camille Paglia m’assure qu’il n’y a pas de Mozart féminin, car il n’y a pas de Jack l’Éventreur féminin. En revanche, il y a trop d’empoisonneuses au propre et au figuré. Elles se désignent comme féministes. D’éternelles victimes qui n’auront de cesse de prendre une revanche qui leur semblera toujours bien pâle par rapport aux préjudices qu’elles ont subi.

X

Peut-on encore écrire que le sexe des jeunes filles, c’est leur petite monnaie ?

X

Cioran disait volontiers que sans la fausseté absolue du sexe faible, il ne se serait pas humilié à chanter le ciel. Comprenne qui pourra !

X

L’éternel quiproquo entre les femmes et les hommes : les unes veulent des lendemains sans aventure, les autres des aventures sans lendemain

X

« L’erreur est humaine » se dit en japonais : les singes eux-mêmes tombent parfois des arbres.

X

Quand la philosophie acquière une quelconque autorité, elle meurt.

X

« Ne lire que du latin et du grec pendant quelque temps est la seule façon de désinfecter son âme », me dit cet ami. Bien vu, mais hélas trop tard pour moi : il ne me reste que des Schlager des années soixante pour remédier à l’écœurement du présent et quelques films. Le préféré de Kirk Douglas était : « Seuls sont les indomptés ». C’est aussi le mien.

Une réflexion sur “SEXE, FÉMINISME ET PHILOSOPHIE

  1. Foin des clichés, cher Roland Jaccard !
    Embrassons les singularités qui, seules sont intéressantes, vous en conviendrez…
    Donc oui, une femme française peut parfois faire la vaisselle pour son amoureux et n’est pas toujours une obsédée du shopping.
    Donc oui, concernant un homme, dixit Baudelaire, « seule la brute bande bien… » Savoir alterner poésie et fouterie, c’est pas mal non plus !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s