À PROPOS DE MATZNEFF

J’arrive à la conclusion que le tennis de table nous vaut moins d’emmerdes et nous procure plus de plaisir que le sexe… tout ce qui concourt à la reproduction de l’espèce conduit inexorablement à la catastrophe. Les nymphettes sont un leurre auquel nous nous laissons prendre. Le prix à payer est exorbitant : on l’apprend toujours trop tard. Avant de passer à la casse, il faut passer à la caisse : les prix varient en fonction de nos vices. Mais ,par un étrange retour de situation, il arrive que nous en retirions un bénéfice secondaire : entrer dans le cercle fermé des people, ce qui flattera notre vanité et nous assurera parfois une gloire à laquelle nous n’aurions pas osé prétendre… même en sachant qu’elle sera éphémère et ne reposera que sur un somme de malentendus.

 

IMG_1081

Une réflexion sur “À PROPOS DE MATZNEFF

  1. Il est aberrant de penser que beaucoup, énormément de gens, qui n’avaient jamais entendu parler de Matzneff et n’avaient jamais lu une seule ligne de lui, s’en feront maintenant une idée qui reposera sur les environ deux cents pages imprimées et numérotées de la dame Springora, ainsi que sur les articles de gossip des journaux qui se recopient les uns les autres. Bienvenue dans l’ère du ragot numérique. Quelle pauvre époque…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s