Dix réflexions sur la mode…

1. La manière de s’habiller n’est jamais neutre: la fille veut montrer comment elle se voit et comment elle veut que les autres la voient. Les garçons aussi. Mais avec moins d’aplomb !
Louise Brooks in Diary of a Lost Girl, by GW Pabst.
2. Inutile de sortir avec une fille qui n’a pas les mêmes goûts vestimentaires que vous: c’est foutu d’avance.

3. Dans les années soixante, la mode a rendu les filles filiformes: elles ressemblaient toutes à Twiggy. Cela me plaisait bien. Elles chuchotaient « On n’est jamais assez mince ni assez riche ». Ce genre de fille a disparu. Voilà qui alimente ma mélancolie.

32993b8d985d5cd6f6ad0256c4a2aa7f_large
4. Sans la mode et le snobisme, l’art perd tout son pouvoir d’attraction.

5. Il y a une frivolité essentielle: la mode en joue et ceux qui prétendent la déjouer en critiquant la Société du Spectacle en sont les premières victimes.

6. La mode n’est pas seulement dans les défilés: elle est d’abord dans les calottes crâniennes. C’est un tsunami dont on ne perçoit les effets qu’après son passage. Fascisme, nazisme, islamisme : autant d’effets de mode. Même Jésus et Hitler ont été portés par la mode et l’ont façonnée – chacun à sa manière.

e195c7486c437d87ce067066e18d4b97

7. Que nous reste-t-il du maoïsme qui fut tellement à la mode dans ma jeunesse ? Juste un col, le col Mao.

8. On peut juger de l’avenir d’un homme politique d’après ses chaussettes – et le fait qu’il en change souvent ou non.

9. Ceux qui ne furent, ne sont ou ne seront jamais à la mode sont aussi ceux qui la vomissent avec un ressentiment hargneux. Être à la mode ou n’être rien: that is the question !

10. J’aspirais à être un jeune homme à la mode, un peu comme Woody Allen. C’est pourquoi j’ai entrepris une psychanalyse. Après tout, Freud était furieusement tendance et son petit-fils, Lucian Freud, aussi. L’un avec Lou Salomé, l’autre avec Kate Moss. Sans doute ai-je été moins perspicace dans mes choix.

media

Une réflexion sur “Dix réflexions sur la mode…

  1. Comme dans tous les domaines, c’est toujours l’exception qui confirme la règle: Kate Moss avec ses jambes arquées, sa démarche en canard, et son petit un mètre soixante dix, n’avait pas la taille requise pour le mannequinat, ce qui ne l’a pas empêché de devenir la mannequin la plus demandée et riche du monde avec la carrière la plus longue. On est venu la recruter dans son bled, en train de jouer au foot comme un garçon avec un physique inapproprié, habitée d’une énergie inhabituelle, ce sont tous ces contrastes presque monstrueux persistant dans son être qui font son succès, ces cas sont finalement très rares. Une des clés qu’on retrouve partout s’avère être le contraste, tout comme les femmes qui cherchent un homme avec une part de féminité, tout en étant viril, sans être macho, autrement dit une équation subtile improbable. Dans son genre Kate Moss semble être ce genre d’équation improbable avec son mélange d’énergie, d’authenticité, finesse, sensualité, féminité sauvage qui ne peut être imitée sans que l’on perçoive la tricherie tellement c’est subtil, ce qui explique l’échec des tentatives récurrentes pour la remplacer par un clone à qui il manque toujours une case. La beauté ne semble être qu’un élément de l’équation.
    La silhouette anormalement fine d’Audrey Hepburn, égérie de toute une génération est due à sa malnutrition durant la guerre, qui l’ont empêchée de se développer normalement. Le monde semble divisé en deux catégories d’hommes : 80% de rustres (des mecs normaux en fait) qui aiment la fausse blonde Maryline et les autres blondes à forte poitrine, et 20% d’hommes plus raffinés (ou dérangés on est pas trop sûr en fait) qui préfèrent Audrey et ses déclinaisons subtiles en limite crève la faim, un brin androgyne, d’où ses films classés plus évolués et réfléchis que la première, et à public plus restreint mais tenace car son mythe perdure en proportion du nombre de dérangés, qui lui ne varie toujours pas, et serait même en hausse, selon certaines sources.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s